Positions du REPAOC
Position du REPAOC sur l'intégration régionale PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Marie-Christine   
Dimanche, 04 Mars 2012 13:25

Les populations de la sous-région vivent l’intégration régionale en se déplaçant, en échangeant des biens et des services, mais elles sont en revanche peu structurées au niveau régional et participent peu à l’élaboration des politiques régionales, des stratégies et des positions de négociation définies par les organisations régionales. Les réseaux d’ONG ont un rôle majeur à jouer dans la construction de l’intégration régionale, par leur capacité à mobiliser leurs membres au regard des enjeux régionaux.

La vision du REPAOC

Pour le Réseau des plates formes des ONG d’Afrique de l’Ouest (REPAOC), qui œuvre à l’essor de la société civile en Afrique de l’Ouest, l’intégration régionale constitue un enjeu majeur de ses missions.

La région ouest africaine doit poursuivre son intégration de façon à s’affranchir des frontières d’ici 2020. Le REPAOC souhaite que l’espace CEDEAO devienne une « CEDEAO des peuples ».

L’intégration est d’abord l’affaire des populations. Le REPAOC doit soutenir efficacement ces dernières pour qu’elles puissent développer et mettre en œuvre leur capacité d’initiative et de contrôle des politiques communautaires conçues en leur nom.

La position du REPAOC

Le REPAOC soutient les processus d’intégration régionale à travers le Programme Communautaire de Développement. Cette position est déclinée selon trois thématiques pour une intégration réussie :

  • La libre circulation des biens et des personnes
  • Le droit d’établissement
  • La justice communautaire

Par ailleurs, le REPAOC s’est aussi positionné sur le sujet des accords de partenariats économiques (APE) et défend que les négociations des APE doivent pendre en compte pleinement l’intégration, en accordant notamment l’appui à l’union douanière à travers un tarif extérieur commun adapté et le développement du marché régional commun. Ainsi, les APE ne se limiteront plus à une seule dimension commerciale. Ils prendront également en charge la dimension développement.

Le travail du REPAOC

Le travail et les activités du REPAOC s’organise à trois niveaux articulés, liés et solidaires :

  1. Promouvoir le Programme de Développement Communautaire au niveau national :Des campagnes de plaidoyer sont prévues sur le Programme communautaire de développement et ses instruments intégrateurs tels la circulation des biens et des personnes et le droit d’établissement.
  2. Promouvoir des actions d’information sur l’intégration au niveau sous-régional : Le REPAOC envisage l’appui à la société civile pour la réalisation des objectifs liés à l’intégration à travers l’organisation des caravanes d’information, de sensibilisation et de formation. Ces actions de communication et d’information favorisent l’appropriation de la thématique de l’intégration, de ses processus et de ses instruments par les divers acteurs, notamment les populations et les organisations de la société civile.
  3. S’assurer que les APE n’affaiblissent pas l’intégration : le REPAOC poursuit son plaidoyer afin que les APE soient en cohérence avec les processus d’intégration sous peine d’aller à contre-courant du processus de regroupement de la région ouest africaine en espaces plus viables et, par conséquent, contre les intérêts des populations africaines.